Nous l’appelons “la maladie du siècle” ! Selon des études, pas moins de 80 % de la population souffre de maux de dos à un moment ou à un autre de sa vie. Le terme de mal de dos englobe de nombreux problèmes, tels que les lombalgies chroniques, la sciatique. Mais aussi, les hernies discales. Ils ont tous un élément en commun : la douleur est localisée dans la colonne vertébrale.

Presque tout le monde peut souffrir de douleurs dorsales qui interfèrent négativement avec le travail, les activités quotidiennes ou les loisirs.  Les douleurs dorsales peuvent avoir des causes diverses. Telles qu’une mauvaise posture, un stress psychophysique ou un excès de poids. Découvrons les différents types de douleurs, leurs causes et leurs remèdes. 😊

 

Les types de maux de dos

Les douleurs dorsales peuvent être classées en trois groupes. Si la douleur est localisée dans le haut du dos ou dans le cou, on parle de cervicalgie. Si la douleur est localisée dans le bas du dos, autour des vertèbres lombaires, elle est appelée lumbago (lombalgie). Enfin, si la douleur est localisée dans la partie centrale du dos. Ou autour des vertèbres thoraciques, elle est appelée dorsalgie (douleur lombaire).

  • La cervicalgie est une douleur qui affecte la colonne cervicale et qui passe généralement en quelques jours. Elle est souvent associée à une mauvaise posture ou à un stress.
  • Les douleurs lombaires affectent le bas du dos et peuvent empêcher les plus petits mouvements. Elle est souvent causée par des mouvements soudains ou prolongés. Ou par le fait de rester trop longtemps dans la même position. C’est le type de douleur dorsale le plus courant.
  • La lombalgie est la douleur qui affecte la partie centrale du dos jusqu’à la base du cou. La colonne thoracique, qui sert de structure de soutien à la cage thoracique, est composée de vertèbres moins mobiles que les autres et tout problème dans cette zone peut provoquer des douleurs. Et/ou une sensation de raideur ou de restriction de mouvement.

 

Les différentes causes

Les douleurs dorsales sont généralement le résultat de causes multiples. Et parfois même réunies. Elles peuvent être dues à :

– une mauvaise posture maintenue pendant longtemps ;

– une tension musculaire excessive due à un stress psychophysique ;

– un problème lié aux conséquences de la surcharge pondérale et de la sédentarité ;

– le froid, l’humidité, les déchirures musculaires, les efforts excessifs.

Le diagnostic des douleurs dorsales est définitivement clinique. Et nécessite un examen médical précis qui peut être étayé par des examens instrumentaux (rayons X, IRM et scanner). Le médecin indiquera la voie thérapeutique la plus appropriée. Que ce soit une thérapie physique (telles que laser, tecar, ultrasons, etc.) ou une thérapie individuelle de réadaptation motrice. Ou encore de massages thérapeutiques, manipulations vertébrales, thérapies manuelles avec mobilisations vertébrales, thérapies infiltrantes, cours de gymnastique médicale.

 

Comment soulager les maux de dos

Pour éviter les douleurs dorsales, il est nécessaire de prendre et de maintenir des postures correctes. Seule une attitude posturale correcte permet de répartir le poids du corps plus uniformément en évitant l’étirement des muscles. Si vous êtes debout, vous devez garder la tête haute, les yeux tournés vers l’avant et non vers le sol. De cette façon, la nuque est droite et le poids de la tête bien réparti dans la colonne.

Une mauvaise position assise peut entraîner des douleurs dorsales. Le bureau ou la table de travail ne doit pas être trop haut ou trop bas. Afin de ne pas vous obliger à vous pencher en avant ou en arrière. La chaise doit être réglable en hauteur, pour permettre aux pieds de bien reposer sur le sol, et doit avoir un dossier légèrement incurvé à la hauteur de la région lombaire de la colonne vertébrale.

En cas de surcharge pondérale, il est utile d’essayer de perdre les kilos superflus grâce à l’activité physique et à une bonne alimentation. Une alimentation naturelle est en mesure de soutenir les processus de guérison de l’organisme. Vous devriez préférer les céréales complètes, les légumineuses, le poisson, les graines oléagineuses, les légumes et les fruits de saison. Plutôt que les aliments non naturels comme les aliments emballés, les boissons sucrées et tout ce qui contient des additifs.

Un régime pesco-végétarien peut aider votre organisme à lutter physiologiquement contre les inflammations chroniques.

 

Exercices pour le bas du dos

Il est essentiel d’éviter une inactivité prolongée et de maintenir un niveau minimum d’activité physique. La natation, par exemple, est particulièrement recommandée pour le dos. Mais des activités telles que le yoga ou le pilates, qui favorisent les étirements, sont également fortement recommandées.

Les étirements

Pour le bas du dos, ils sont extrêmement importants pour prévenir la douleur. Il est conseillé de se concentrer sur des exercices qui renforcent le haut du dos. Tels que les pompes. Et d’améliorer la flexibilité de la colonne vertébrale avec des exercices qui impliquent le curling. Mais aussi, la relaxation du dos en étant à quatre pattes (“position du chat et de la vache”).

En ce qui concerne les étirements pour le bas du dos, nous vous proposons deux exercices simples. On vous rappelle qu’ils doivent être effectués avec délicatesse et précision :

Premier exercice.

Allongez-vous sur le sol, sur le dos. Ramenez vos genoux sur votre poitrine, en les rapprochant le plus possible à l’aide de vos bras. Maintenez la position pendant 20 secondes. Puis détendez-vous pendant quelques secondes. Répétez l’exercice deux fois de plus.

Deuxième exercice.

À quatre pattes au sol (en génuflexion, placez vos mains en avant, en les posant sur le sol à hauteur des épaules). Expirez en pliant la colonne vertébrale vers le haut jusqu’à ce que les poumons soient complètement vidés. En inspirant, revenez lentement à la position de départ en aplatissant votre dos. Répétez l’exercice 5 fois.

 

ENGLISH VERSION