De plus en plus souvent, lorsque nous parlons de graisse, nous pensons à un terme péjoratif. En fait, nous commettons une grave erreur, car toutes les graisses ne doivent pas être considérées comme une atteinte à notre santé. Il est donc important de faire une distinction claire entre les bonnes et les mauvaises graisses. Ou les graisses insaturées et saturées. Les premières sont extrêmement utiles à notre organisme et peuvent être prises comme des nutriments. Les secondes, en revanche, sont nocives, surtout si elles sont consommées trop régulièrement. Savoir les distinguer est essentiel pour vivre de manière saine, avec une alimentation variée et équilibrée. Tout ça, sans sacrifier la consommation d’aliments à teneur en lipides.

Toutes les graisses sont constituées de molécules organiques non solubles dans l’eau. Avec un pouvoir énergétique élevé d’environ neuf kcal par gramme. Selon leur état à température ambiante, elles se divisent en solides, comme le beurre, le saindoux et la margarine. Et en liquides (ou huiles) comme l’huile d’olive, l’huile de tournesol, etc. Les graisses saturées et insaturées ont des origines différentes : celles d’origine animale, comme le beurre, la crème et le saindoux. Ou celles d’origine végétale, obtenues par le pressage de fruits ou de graines diverses.

 

Pourquoi notre corps a-t-il besoin de graisses ?

Les graisses saturées et insaturées font également partie de la catégorie des macronutriments. Elles ne devraient jamais manquer dans un régime alimentaire équilibré. Elles sont souvent considérées comme des éléments malsains. Mais les bonnes graisses aident à maintenir un excellent niveau de santé et de bien-être général. Tout comme les protéines et les glucides, les graisses jouent également un rôle clé dans notre alimentation. Effectivement, elles servent de carburant pour les activités vitales de l’organisme. En fait, elles représentent les nutriments dont la densité calorique et l’énergie sont les plus élevées dans notre alimentation. Elles constituent donc un élément clé du processus énergétique de notre corps.

 

Même si certains régimes alimentaires favorisent une faible teneur en matières grasses, elles sont essentielles à notre survie. Celles-ci constituent un élément vital d’une alimentation saine. Il est évidemment nécessaire de sélectionner de bonnes graisses et de les consommer de manière mesurée.

 

Différence entre graisses saturées et insaturées

La différence la plus importante entre les graisses saturées et insaturées est la structure chimique des molécules. La structure qui peut être saturée (plus riche en hydrogène) ou insaturée, qui est plus saine. Les graisses saturées sont généralement solides et se trouvent principalement chez les animaux terrestres. Les aliments insaturés sont généralement liquides et sont principalement contenus dans les légumes et le poisson. Il existe cependant des exceptions. L’huile de palme, par exemple, est semi-solide à température ambiante et se compose principalement de graisses saturées.

 

Qu’est-ce que la graisse saturée ?

Il est établi qu’un excès de graisses saturées est mauvais pour notre santé et pour le système cardiovasculaire. Les graisses saturées sont difficiles à métaboliser et ont tendance à s’accumuler dans le sang. Elles peuvent donc provoquer une augmentation du cholestérol total. Ainsi que du cholestérol LDL (communément appelé mauvais cholestérol) avec pour conséquence naturelle une plus grande prédisposition aux maladies cardiovasculaires. Telles que les crises cardiaques ou les accidents vasculaires cérébraux. Les graisses saturées ont tendance à augmenter le taux de cholestérol dans le sang encore plus que l’apport alimentaire de cholestérol lui-même. Il s’agit principalement des produits laitiers (fromage, lait entier, crème et beurre). Mais aussi de la viande rouge et de ses dérivés. Enfin, de certaines huiles végétales (huile de palme et surtout huile de coco).

 

Qu’est-ce que la graisse insaturée ?

Les aliments à base de graisses insaturées n’augmentent pas le taux de cholestérol dans le sang comme les aliments saturés.

On trouve des exemples de graisses insaturées dans les produits d’origine végétale. Comme les olives, l’huile d’olive et les fruits secs, mais aussi dans les poissons bleus, le saumon, le maquereau. Ces aliments ne sont pas nocifs pour notre corps, mais sont plutôt essentiels.

Les acides gras insaturés sont considérés comme de bonnes graisses à inclure dans notre alimentation. Car ils ne font pas grossir et favorisent le bien-être général. Ils sont recommandés pour une alimentation saine et, s’ils sont consommés avec modération, ils apportent des bienfaits à notre corps sans aucun risque. Elles sont à leur tour divisées en graisses monoinsaturées et polyinsaturées.

Les graisses monoinsaturées sont présentes dans divers aliments et huiles. Il a été démontré que leur consommation permet d’augmenter le niveau de HDL (bon cholestérol) dans le sang. Prévenant ainsi le risque de développer des maladies cardiovasculaires. Les graisses polyinsaturées, d’autre part, sont également connues sous le nom de graisses essentielles, car notre corps n’est pas capable de les produire de manière autonome et elles doivent donc être introduites par l’alimentation.

 

Nos conseils pour vous

Graisses saturées et insaturées : notre conseil est de réduire autant que possible les aliments très riches en graisses saturées. Il est important de les remplacer par des aliments qui sont des sources d’acides gras polyinsaturés. Tels que les fruits secs, le poisson bleu et les glucides complexes, capables de remplir la fonction importante d’équilibrer le mauvais cholestérol, de combattre l’inflammation, l’excès de triglycérides et de réduire la pression sanguine.  Le régime Longevity Diet conçu par le Pr. Valter Longo suit cette ligne. Vous voulez en savoir plus ? Achetez le livre ici !

 

ENGLISH VERSION