Les fruits à coque, consommées naturellement et régulièrement contribueraient à réduire le risque de mortalité. Y compris de causes cardiaques. Ceci est confirmé par une étude d’observation d’une large population d’origines ethniques différentes. Effectivement, cette enquête à été menée par le Vanderbilt University Medical Center (VICC), une université américaine du Tennessee. Elle a été publiée dans le journal Jama Internal Medicine.

Une vaste étude sur deux cent mille personnes, démontrerait l’efficacité des fruits secs dans la réduction des risques cardiovasculaires. Cependant, pour la confirmer, nous avons besoin d’un vaste essai clinique.

 

Les noix et la longévité

Elles supprimeraient le risque de mortalité pour toute cause dans un pourcentage compris entre 17 et 21%. Et surtout pour un événement cardiovasculaire, comme une attaque ou une crise cardiaque. Dans ces cas ci avec une probabilité diminuée de 23-38%.

Ce sont les résultats d’une grande étude américaine. Celle-ci, a évalué la relation entre la consommation de ces aliments et la survie. Elle a été menée sur un groupe de plus de 200 000 personnes de différents continents. En particulier de 70 000 Américains, à faible revenu économique, descendants d’Africains et d’Européens, inclus dans la Southern Community Cohort Study (SCCS) et de plus de 130 000 Chinois qui font partie de deux études, la Shanghai Women’s Health Study (SWHS) et la Shanghai Men’s Health Study (SMHS).

Dans les trois groupes, la réduction de la mortalité était évidente chez les personnes plus habituées à consommer des noix et des cacahuètes. “Une tendance – explique Hung Luu, premier auteur de l’étude, observable dans les différents groupes ethniques. Et non liée à l’état métabolique, au tabagisme, à la consommation d’alcool. Ni à l’indice de masse corporelle“.

En outre, l’étude a également mis en évidence une relation positive entre la consommation d’arachides et la diminution du risque de diabète ou de décès par cancer.

 

En quelle proportion consommer des fruits à coque ?

Les bénéfices sur la longévité et sur le cœur seraient attribuables aux propriétés des noix et des noisettes. Grâce aux nutriments, tels que les acides gras insaturés, les fibres, les vitamines, les antioxydants phénoliques, l’arginine. Mais aussi, les substances phytochimiques, et aux propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires qui aideraient également à préserver le muscle cardiaque. Cela aide également à maintenir la fonction endothéliale plus longtemps.

Mais comme en toute chose, il y a des proportions à respecter. Car les noix et les cacahuètes ne doivent être consommées ni en excès ni en défaut. L’American Heart Association recommande de consommer quatre portions de noix par semaine. Cependant, elles doivent être sans sel et sans huile. En considérant qu’une portion équivaut à environ 42,5 grammes de noix entières.

Il faut toutefois tenir compte du fait que les fruits à coque ont une teneur calorique élevée. Alors, ils ne conviennent pas toujours à un régime hypocalorique. Si vous êtes en surpoids, ou que vous êtes prédisposé à des réactions allergiques, il faut les éviter.

 

Nous avons besoins de nouvelles confirmations.

Les résultats préliminaires de l’étude sont encourageants ! Effectivement, ils semblent fournir une stratégie préventive peu coûteuse contre les événements cardiovasculaires. Cela nécessite l’inclusion de fruits secs dans l’alimentation. Donc une “thérapie” accessible même pour les catégories de patients les plus défavorisés. Toutefois, comme il s’agit d’études épidémiologiques observationnelles et non d’essais cliniques randomisés, nous ne pouvons pas encore tirer de conclusions définitives. “Il n’est pas possible de dire avec certitude – a conclu William Blot, directeur associé de la recherche sur la prévention et le contrôle du cancer dans la population au VICC et co-auteur de l’étude – si les arachides sont les seules responsables de la réduction de la mortalité observée”. Nous aurons besoin d’autres recherches pour attester de son efficacité. Mais les prémisses actuelles sont encourageantes.

 

Le programme alimentaire ProLon contient des fruits à coque. Pour retrouver tous les aliments du programme cliquez ici.